Action Logement a décidé d’intensifier l’accompagnement des salariés mis en place en juin dernier. L’aide exceptionnelle aux loyers et aux prêts immobiliers est prolongée jusqu’à la fin de la crise sanitaire. Elle est destinée aux salariés en poste dont les revenus ont baissé d’au moins 15 % à la suite de mesures de chômage partiel. Elle prend la forme d’une aide forfaitaire d’un montant de 150 euros, pendant deux mois. Près de 80 000 personnes ont déjà pu en bénéficier.

Le champ de ses bénéficiaires est élargi aux salariés ayant perdu leur emploi à la suite de la crise sanitaire pourront bénéficier d’une aide de 150 euros par mois pendant 6 mois. Ils sont éligibles à cette mesure si leurs revenus actuels sont inférieurs à 1,5 SMIC. Cette aide permet d’éviter les risques d’impayés de la part de salariés en difficulté et constitue également un soutien significatif aux propriétaires.

Cette prolongation donne plus de souplesse aux bénéficiaires. Avec cette mesure, les Partenaires sociaux du Groupe entendent soutenir les salariés des entreprises, fragilisés par une perte de revenus.

« Accompagner les salariés des entreprises, fragilisés par la crise sanitaire et économique, par des actions de prévention volontaristes, s’inscrit au cœur des missions d’Action Logement et de sa vocation d’utilité sociale, au service du lien emploi-logement. Dans cette crise économique et sociale qui fait suite à la crise sanitaire, il est de la responsabilité des Partenaires sociaux de soutenir concrètement les salariés en les aidant à payer leur loyer ou leurs mensualités de prêt immobilier» déclare Bruno Arcadipane, Président d’Action Logement Groupe.

Les dossiers de demande peuvent être déposés en ligne à partir du 16 décembre sur www.actionlogement.fr