LE MAS ASEI Azuré poursuit sa construction sur la commune de Rieux-Voleter. L’ouverture de cet établissement unique en France est prévue pour décembre 2021.

Crédit: ASEI

La Maison d’Accueil Spécialisé pourra recevoir 94 personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives, en accueil permanent ou temporaire. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie des malades et de leurs aidants

Débuté en octobre 2019, sa construction est le fruit d’une union réussie entre l’AGESEP 31 et l’ASEI. Ils ont réuni leurs expériences et leurs expertises pour créer un lieu unique, pensé pour le bien-être des résidents.

 La structure s’étendra sur une surface de 5500m2 et comprendra hébergement, espaces de soin et activités thérapeutiques, lieux de vie… Les personnes accompagnées seront entourées au quotidien par des professionnels (infirmières, kiné́, ergothérapeute…). 

Une attention particulière sera portée aux phases d’admissions afin qu’elles ne soient pas anxiogènes et que les résidents puissent s’approprier leur nouveau domicile. 

« Les personnes atteintes de ces maladies et qui ont des handicaps lourds ne peuvent plus, pour de multiples raisons, rester à domicile. Des structures telles que la MAS ASEI Azuré leur permettent de vivre malgré́ leur grande vulnérabilité́ dans des conditions favorables. De plus, dans une période où le statut de l’aidant commence à être reconnu, la volonté́ de la MAS est de leur offrir du répit et leur assurer que la prise en soin et l’accompagnement se feront dans les meilleures conditions possibles », souligne le Professeur Clanet, Président de l’AGESEP 31, membre du CA de l’ASEI et Président du comité́ de suivi du plan « maladies neuro- dégénératives »

Le but d’un accompagnement personnalisé au quotidien et d’un accueil facilité est de maintenir et développer les capacités d’autonomie et l’intégration à la vie sociale et citoyenne des résidents. 

En France, plus d’un million de personnes sont atteintes de la maladie d’Alzheimer, 160 000 sont traitées pour la maladie de Parkinson et 100 000 sont touchées par la sclérose en plaque selon Santé Publique France. Ces chiffrent ne cessent de croître en raison du vieillissement de la population.